Accès à la formation

Quels prérequis ?

Pour accéder à la formation en cours d’emploi, le candidat doit :

  • Etre disponible pendant toute la durée de la formation en alternance, tant pour les périodes en centre que pour les stages pratiques ;
  • Avoir satisfait aux conditions d’admission destinées à évaluer ses aptitudes à bénéficier de la formation.

L’admission en formation conduisant au diplôme d’Etat d’Accompagnant Educatif et Social est subordonnée au dépôt d’un dossier auprès du CEAS.

Les candidats dont le dossier de candidature a été retenu présentent une épreuve orale d’admission.

Sont admis de droit en formation suite au dépôt de leur dossier de candidature :

1° Les candidats titulaires de l’un des titres ou diplômes mentionnés en annexe V du présent arrêté ;

Ces candidats peuvent bénéficier d’allègement(s) de formation ou de dispense(s) de formation et de certification à certains blocs de compétences.

2° Les lauréats de l’Institut de l’engagement ;

3° Les candidats ayant signé un contrat de professionnalisation ;

4° Les candidats ayant déjà préalablement acquis un ou plusieurs bloc(s) de compétences du diplôme d’Etat d’accompagnant éducatif et social relevant des dispositions de l’article D.451-88. du code de l’action sociale et des familles

5° Les candidats ayant déjà préalablement acquis un ou plusieurs domaine(s) de compétences du diplôme d’Etat d’accompagnant éducatif et social relevant des anciennes dispositions de l’article D.451-88. du code de l’action sociale et des familles, du diplôme d’Etat d’aide médico psychologique ou du diplôme d’Etat d’auxiliaire de vie sociale.

Ces candidats bénéficient d’un entretien de positionnement avec l’établissement de formation.

Vous pouvez consulter et télécharger le Règlement d’admission.

Une référente handicap

  • Roseline LIEVRE

La référente handicap assure l’accueil et l’accompagnement en formation des personnes en situation de handicap :

  • un accueil et un accompagnement individualisé ;
  • une évaluation des besoins au regard de la situation de handicap ;
  • la mise en oeuvre des adaptations pédagogiques, organisationnelles et matérielles nécessaires ou l’orientation vers un établissement partenaire si notre établissement n’est pas en mesure de les proposer.